Mont Cascade: idéal pour s’initier à la rando

Classé dans : Amériques, Randonnée | 2

C’est un peu par un concours de circonstances que j’ai fait l’ascension du Mont Cascade cet été. En fait, j’étais en camping dans la région de Saranac Lake, dans l’état de New-York, avec des amis, lorsque l’une d’entre elles a suggéré cette randonnée pour clore notre séjour. Avec l’après-midi qui pointait déjà son nez et un petit hangover de camping, je dois l’avouer, sa recommandation est tombée pile poil; la montée ne demande qu’un minimum d’efforts pour être récompensée par une vue hallucinante à 360°. Idéale pour les randonneurs débutants ou encore les amateurs de plein air pressés.

Il était donc 14h passé lorsque Mélissa, nos copains et moi nous sommes stationnés en bordure de la route 73 pour s’attaquer au Mont Cascade. Une longue filée de voitures garées devant nous laissait présagé un achalandage monstre dans les sentiers, mais étant donné l’heure tardive à laquelle nous étions arrivés, nous avons eu le champs libre pour la montée. Les randonneurs rencontrés étaient plutôt en mode descente, considérant que nous étions dimanche et que la routine boulot métro dodo reprenait le lendemain matin pour bien des familles.

La première heure et demi d’ascension s’est déroulée sous le couvert forestier et n’offrait pas beaucoup de points de vue. Rien de bien grave, car le sentier disposé sous forme d’escalier de roches était très agréable à emprunter et permettait d’admirer la horde de conifères et de feuillus qui nous entourait. Puis tout à coup, sans qu’on ait pu le prédire, les arbres ont cédé la place à un premier belvédère époustouflant. La vallée des Adirondacks s’étendait sous nos yeux et on pouvait apercevoir les nombreux lacs qui parsemaient le territoire de cette région.

img_1327

 

Sommet dénudé

À partir de ce magnifique point de vue, l’ascension s’est poursuivie sur un cap rocheux jusqu’au sommet. C’est d’ailleurs ce qui fait la particularité de ce mont dont l’altitude dépasse les 1000 mètres; il suffit de parcourir 3,8 km pour atteindre un pinacle complètement dégagé. Aucun arbre n’obstrue la vue panoramique qui s’offre aux randonneurs. C’est donc avec beaucoup d’émerveillement que nous avons observé les autres géants de pierre dressés autour de nous; monts Marcy, Giant, Algonquin, etc. On pouvait même apercevoir l’ancien village olympique Lake Placid tout petit à nos pieds. Je vous recommande d’ailleurs de jumeler une petite visite de Lake Placid à votre sortie en plein air. Cette communauté est absolument charmante et débordait de vie lors de notre passage en début d’après-midi.

Une fois au sommet, il est possible de rallonger de 2 km sa randonnée afin d’atteindre le sommet du mont Porter. Nous avons préféré manger et relaxer sur le mont Cascade, mais je vous en glisse un mot si jamais vous aimeriez augmenter l’intensité de votre défi sportif. Il est aussi bon de prévoir des vêtements plus chauds si vous souhaitez profiter du panorama sommitale pendant un bon moment. Difficile de dire s’il s’agissait d’un concours de circonstances ou si l’absence de végétation au sommet du mont Cascade le rend plus exposé, mais il ventait énormément lors de notre passage et le froid s’était vite fait ressentir pour tous.

img_1335

 

Sauvetage en hélicoptère

Ce parcours totalisant 7,7 km aurait dû nous prendre pas plus de 3h aller-retour. Toutefois, l’évacuation en hélicoptère d’un randonneur blessé nous a ralenti sur le chemin du retour. Disons que la scène était plutôt spectaculaire et a suscité la curiosité de tout le monde autour. Durant une vingtaine de minutes, une équipe de rangers et de bénévoles déployés autour de l’accident nous on demandé de patienté dans le sentier afin que les secouristes évacue le blessé par la voie des airs. Même si nous n’avons pas vu l’opération en tant que tel, nous étions assez près pour sentir le vent produit par les pales de l’hélico. À notre sortie du parc, un garde-forestier attendait le retour de ses équipes. Nous en avons profité pour nous informer et il a avoué que ce genre d’opération pouvait arriver quelques fois par mois. Lorsqu’on sait à quel point les services de santé peuvent être dispendieux aux États-Unis, assurez-vous d’avoir de bonnes assurances et soyez prudents dans les sentiers!

Bon à savoir

Longueur du trajet : 7,7 km (aller-retour)

Durée du trajet : entre 3h et 3h30

Élévation: 1241 mètres

Niveau : facile

Région : Cette montagne fait partie des Adirondacks et est située près de Keene, dans l’état de New York. Environ 2h30 heures de Montréal.

Comment s’y rendre : Empruntez la 15 Sud, laquelle devient la 87 Sud après le passage des douanes. À partir du village de Keene suivez la route 73 jusqu’au mont. 

Stationnement : Quelques places à l’entrée du sentier. Sinon, stationnez-vous le long de la route 73. L’accès à la montagne est gratuit, de même que le stationnement.

Parcours : Aller-retour via le sentier du mont Cascade. Possibilité de jumeler le mont Porter une fois rendu au sommet. 

Suivre Jennifer Blanchette:

Ex-journaliste toujours en quête de nouveaux récits, passionnée de plein air et aventurière dans l’âme. —> « Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’ est le voyage qui vous fait, ou vous défait. » – Nicolas Bouvier

2 Responses

  1. Ce serait pour moi ça, question de m’initier à la rando… 🙂

  2. Aline Beauchemin

    Belle suggestion, je ne connaissais pas ce Mont, j’espère en faire l’escalade un jour. Article intéressant.

Laissez un commentaire