Nicaragua : la région de Granada

Classé dans : Amériques, Découvertes, Voyage | 0

Après une descente haute en couleurs au Cerro Negro, nous voulions profiter de la mer avant de mettre le cap sur la région de Granada. Nous nous sommes donc remises de nos émotions en sirotant quelques cocktails sur la plage lors des festivités du nouvel an. Oui, on a défoncé l’année les deux pieds dans le sable! Comme il fallait ensuite se remettre de nos abus de la veille, nous avons passé la première journée de 2017 à la plage de Las Peñitas. Une belle plage qui, en cette journée fériée, était principalement fréquentée par les locaux. Nous y sommes restées jusqu’en fin de journée afin d’y admirer le premier couché de soleil de l’année. Nous courions comme deux gamines dans l’eau en hurlant que nous vivions UN moment!

Notre séjour dans la région de León s’est terminé par une balade dans la ville. La cathédrale vaut particulièrement le détour. On visite l’intérieur, puis, par une étroite porte sur le côté du bâtiment, on se rend sur le toit. Vous y aurez une vue imprenable sur la ville et la région. Si vous vous y rendez suffisamment tôt, vous pourrez également visiter les corridors souterrains. On n’a malheureusement pas pu explorer cette partie de la cathédrale! Il faut également faire un tour par le marché où vous pourrez acheter de la bouffe de rue comme des enchiladas ou un sac de fruits frais.

Baignade, kayak et farniente à Laguna de Apoyo

Après un début de voyage plutôt rythmé, nous avons décidé de nous accorder une journée de repos à Laguna de Apoyo. Lieu de villégiaturé prisé, Laguna de Apoyo est un grand lac d’origine volcanique situé près de la ville de Granada. Nous avons mis le cap vers l’Hostel Paradiso en après-midi, après notre visite de León. On ne voulait pas prendre le risque de manquer nos autobus! Arrivées sur les lieux, nous avons découvert un petit coin de paradis. L’abondance de végétation, les hamacs où se bercer doucement, la grande terrasse où prendre le petit-déjeuner et les chaises longues sur le bord du lac font du Paradiso un lieu idyllique. L’hostel propose à la fois des lits en dortoir et des chambres privés. C’est toutefois un peu plus cher qu’ailleurs compte tenu qu’il n’y a pas de cuisine commune. Le restaurant sert des repas remplis de fraîcheur et des cocktails aux saveurs exotiques qui vous convaincront de succomber pour quelques dollars de plus. L’endroit, animé durant le jour, devient super tranquille dès la fin de l’après-midi. Après une bonne nuit de sommeil, nous avons profité de la journée pour se baigner, s’étendre au soleil sur le quai et faire une courte balade en kayak. Nous avons refait le plein d’énergie avant de quitter en direction de Granada où d’autres aventures nous attendaient.

Tyrolienne au volcan Mombacho

Le lendemain de notre arrivée à Granada, la température était plutôt incertaine, oscillant entre une pluie fine et quelques percées de soleil. Nous étions hésitantes quant à la décision à prendre : rayer ou non la tyrolienne au volcan Mombacho de la liste de nos activités. Heureusement, nous avons choisi de faire fi de la météo pour aller explorer la forêt humide de cette montagne. Le volcan Mombacho est aussi une réserve naturelle qu’il est possible de visiter avec ou sans guide. C’est plutôt suspendues à la cime des arbres que nous avons choisi d’explorer le territoire. On est donc sautées dans un autobus en direction de Nandaime (celui en direction de Rivas vous y mènera aussi) pour nous rendre à la réserve. Le chauffeur que l’on avait informé de notre destination nous a déposé à Empalme de Guanacaste. De là, nous avons pris un tuk-tuk pour nous rendre à l’entrée du parc à environ 1,5 km. Un guide super souriant nous a accueilli à Miravalle Canopy Tour. Comme nous n’avions pas pris la peine de faire une réservation, nous avons encore une fois été super chanceuses qu’il y ait de la place pour nous. Je ne sais pas si la température maussade y était pour quelque chose, mais nous étions les seules sur le site. Excellent! Nous allions avoir droit à un tour privé avec trois guides. Les 17 tyroliennes que compte le parcours sont installées dans la canopée du volcan Mombacho, surplombant les plantations de café et quelques bananiers. Durant le trajet, nous avons d’ailleurs pu goûter aux cerises du café. De couleur rouge, chaque petit fruit croquant et juteux renferme deux graines de café. De plateforme en plateforme, nos guides nous en apprenaient un peu plus sur la région.  En position de Superwoman, la tête vers le bas, en duo ou suspendues au bout d’une corde nous balançant de droite à gauche, nous avons complété le circuit de près de 2 km.

Kayak à Las Isletas de Granada

Un séjour à Granada ne serait pas complet sans une balade en kayak à Las Isletas, cet archipel de quelque 360 îlots formés à la suite d’une éruption du volcan Mombacho. Comme nous avions prévu quitter en après-midi, nous avons entrepris de faire un tour plutôt matinal à Las Isletas. Granada étant une ville hyper touristique, mille et une agences offrent des tours guidés dans l’archipel que ce soit dans une embarcation à moteur ou en kayak. Question de ne pas devoir trop se casser la tête, nous avons pris un tour avec l’une des agences qui nous offrait en plus le transport en taxi privé avec air climatisé. Le grand luxe après les chicken bus et les taxis réguliers dont les voitures semblent avoir beaucoup vécues. Une fois à la marina Cocibolca, située à un peu moins de 5 km de Granada, nous avons fait la rencontre de notre guide et d’une vétérinaire américaine en mission au pays pour quelques mois qui allait être des nôtres pour l’excursion. Quelques préambules de base et nous nous sommes retrouvées sur l’eau à pagayer entre les petites îles qui parsèment cette portion du lac Nicaragua, l’une des plus grandes étendues d’eau douce au monde. Les îles sont toutes privées; près de 2 000 personnes y résident. Le clivage entre les classes sociales des gens qui les possèdent est choquant. Alors que nous croisions des habitants faisant leur lessive ou leur toilette à même le lac, certaines îles appartiennent à des gens très riches, nicaraguayens ou étrangers. Un canadien figure même parmi ceux-ci!

Notre guide semblait connaître l’endroit par coeur. Sur le trajet, il nous a expliqué les différentes essences d’arbre que l’on a croisé, nous montrait où regarder pour voir les nombreux oiseaux qui se cachaient dans les feuillages et aussi les singes. D’ailleurs, une des îles est surnommée en leur honneur. On a pu y voir Michael Jackson, dont les pattes avant blanches rappellent le célèbre gant du chanteur. Durant le trajet, une courte pause sur l’un des îlots nous a amené à découvrir la forteresse Fuerte San Pablo qui fut construite en 1784 pour protéger la ville de l’attaque des Anglais et des pirates. Sur le chemin du retour, nous avons croisé un pêcheur dont la barque était pleine de ses prises. Après l’araignée géante du canyon de Somoto, je me suis risquée à prendre un poisson gluant.

Trois heures de randonnée en kayak plus tard, nous sommes revenues sur le rivage où le taxi climatisé nous attendait. De retour à l’hôtel, nous avons rapidement ramassé nos trucs afin de prendre l’autobus vers notre prochaine destination. Nous avions prévu aller à l’île d’Ometepe, mais le voyage est une source intarissable d’imprévues…

Suivre Mélissa Archambault:

À la fois amoureuse de Montréal et de la nature, Mélissa profite de ses temps libres l’hiver pour aller dévaler les pistes en planche à neige. L’été, elle empoigne son vélo toujours à la recherche des plus belles routes à parcourir. De temps en temps, elle essaie de se tenir sur une vague lors d’un voyage ou de maintenir quelques postures de yoga en aspirant à plus de zénitude. Curieuse depuis toujours,elle se plaît à découvrir les meilleurs restaurants et bars des endroits où elle pose les pieds. Pour Mélissa, la culture locale n’a pas son égal et les nouveautés sont toujours à essayer. C’est sans prétention, avec humour et bonheur qu’elle vous partage ses découvertes, ses meilleurs coups (et probablement aussi les pires). Loin d’être une professionnelle en snow, vélo, surf ou une globe-trotter aguerrie, elle aspire simplement à vous partager ses passions pour la vie.

Laissez un commentaire