Pédaler au rythme de l’Isle-aux-Coudres

Classé dans : Amériques, Vélo, Voyage | 0

Isle-aux-CoudresLe surlendemain d’une belle randonnée dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, nous nous sommes dirigés, mon copain et moi, vers Saint-Joseph-de-la-Rive afin de prendre le traversier en direction de l’Isle-aux-Coudres. Comme nos jambes étaient un peu ramollies suite à notre randonnée à l’Acropole des Draveurs, nous avons revu notre plan initial qui était de faire le tour de l’Île d’Orléans à vélo. La petite escapade de 23 km offerte par l’Isle-aux-Coudres était parfaite pour conclure notre week-end dans la région de Charlevoix.

Une superbe journée nous était offerte en ce lundi de la fête du Travail. Ciel bleu, peu de vent et un soleil tout juste assez chaud. Les conditions étaient définitivement réunies pour que cette promenade soit des plus agréables. Arrivés sur l’île après une traversée d’une vingtaine de minutes, nous avons stationné la voiture au bureau d’accueil touristique situé tout près, sur le chemin des Coudriers. L’Isle-aux-Coudres doit d’ailleurs son nom à Jacques Cartier qui la nomma ainsi en raison de l’abondance de Coudriers, une espèce d’arbre produisant des noisettes.

Comme les vents étaient très faibles, nous avons pu emprunter la route dans le sens antihoraire et ainsi rouler du côté du fleuve. La vue est magnifique; les paysages bucoliques de Charlevoix s’offrent à nos yeux alors que notre peau se laisse caresser par une légère brise marine. Après un rapide 5 km, nous sommes arrivés à la croix du Cap; l’une, et sans doute la plus connue, parmi les nombreuses croix érigées pour commémorer le décès d’une personne ou en guise de remerciement pour des faveurs obtenues. Ces croix sont les témoins d’un attachement profond des premiers Marsouins – surnom donné aux habitants de l’île – envers la foi chrétienne.

Isle-aux-Coudres

La route vous mènera ensuite vers la pointe de l’islet où vous pouvez vous arrêter pour contempler le fleuve un peu plus longuement. Ça vaut la peine de s’y asseoir quelques minutes pour se perdre dans ses pensées ou tout simplement reprendre des forces. Le chemin se poursuit au détour d’une mignonne petite chapelle en pierre et du Musée des voitures d’eau qui raconte l’histoire de la navigation sur le fleuve Saint-Laurent.

Nous avons continué notre balade en longeant le fleuve durant une dizaine de kilomètres. Le calme de l’île nous amène à diminuer la cadence, question d’admirer le panorama et les charmantes maisons à qui cette vue époustouflante est pour toujours offerte. La boucle de 23 km se termine avec une belle pente à remonter. Plutôt accentuée, elle ne s’étire néanmoins que sur une centaine de mètres. Cette montée a été le seul véritable effort que nous ayons dû faire durant la journée; c’était une sortie à vélo plutôt relaxe.

Arrivés en haut de la côte, il nous restait un peu moins de 5 km à franchir. L’île nous réservait toutefois une autre surprise : une file interminable de voitures garées sur le bord de la route en attente du traversier. Ne faites surtout pas la même erreur que nous! Si vous avez vos vélos, laissez la voiture du côté de Saint-Joseph-de-la-Rive et prenez le traversier avec vos montures. Vous pourrez vous faire un high five pour votre idée de génie lorsque vous reprendrez la route en fin de journée. La file pour le traversier peut être longue. Très, très longue. Nous avons attendu plus d’une heure et demi avant que ce soit notre tour. Aussi bien dire que nous avons passé autant de temps à faire le tour de l’île qu’à attendre le traversier! Nous avons tout de même profité du temps d’attente pour flâner à la Cidrerie et Vergers Pedneault et casser la croûte à la cantine.

Les poumons remplis des effluves salins du Saint-Laurent et les joues rougies par le soleil, nous sommes retournés à Montréal en gardant en tête que le décor enchanteur de l’Isle-aux-Coudres.

Isle-aux-Coudres

Bon à savoir

Comment s’y rendre : suivez la route 138 depuis Québec jusqu’à Baie-Saint-Paul, puis prenez la 362 pour vous rendre jusqu’à Saint-Joseph-de-la-Rive.

Traversier : gratuit. Plusieurs trajets sont effectués par jour en haute saison, entre 6 h et 23 h. Vérifiez l’horaire auprès du service de traversier de l’Isle-aux-Coudres

Stationnement : gratuit à Saint-Joseph-de-la-Rive et à l’Isle-aux-Coudres.

Tour de l’île : 23,3 km

Location de vélo : Centre de location Vélo-Coudres

Attention! Bien que la circulation automobile ne soit pas très dense, il faut tout de même faire preuve de vigilance puisque l’accotement est pratiquement inexistant à certains endroits.

Suivre Mélissa Archambault:

À la fois amoureuse de Montréal et de la nature, Mélissa profite de ses temps libres l’hiver pour aller dévaler les pistes en planche à neige. L’été, elle empoigne son vélo toujours à la recherche des plus belles routes à parcourir. De temps en temps, elle essaie de se tenir sur une vague lors d’un voyage ou de maintenir quelques postures de yoga en aspirant à plus de zénitude. Curieuse depuis toujours,elle se plaît à découvrir les meilleurs restaurants et bars des endroits où elle pose les pieds. Pour Mélissa, la culture locale n’a pas son égal et les nouveautés sont toujours à essayer. C’est sans prétention, avec humour et bonheur qu’elle vous partage ses découvertes, ses meilleurs coups (et probablement aussi les pires). Loin d’être une professionnelle en snow, vélo, surf ou une globe-trotter aguerrie, elle aspire simplement à vous partager ses passions pour la vie.

Laissez un commentaire