Snowboard au BC : Mont Seymour, celui qui surplombe la ville

Classé dans : Amériques, Snowboard, Voyage | 0

Rider dans les rocheuses canadiennes… C’est le rêve de beaucoup d’amateurs de snowboard et c’était aussi le mien jusqu’à l’an dernier. J’ai eu la chance de m’envoler pour Vancouver en janvier et évidemment, ma planche à neige a été mon fidèle compagnon de voyage!

Je te propose donc un petit spécial « snowboard au BC » pour les prochaines semaines. Si comme moi tu épluches les mappemonde à la recherche de ton prochain voyage de snow, tu sais que la fameuse station de Whistler-Blackcomb se trouve dans cette magnifique province. Mais, tu devras patienter jusqu’à la semaine prochaine. Pour l’instant, je te jase d’une montagne toute aussi incroyable située presque au coeur de la ville de Vancouver; le mont Seymour.

img_0821

Si tu regardes une carte, tu remarqueras que la ville de Vancouver a la forme d’un U et que ses deux rives sont séparées par une étendue d’eau. Le mont Seymour se situe du côté de North Vancouver, la où débutent les formations rocheuses qui nous font rêver. C’est cette disposition qui donne à la montagne un cachet incroyable. Du sommet, on a une superbe vue sur l’ensemble de la ville, tout en se sentant au milieu de la forêt. Il faut même prendre un traversier pour accéder à cette rive!

La montagne de semaine

Pour les locaux, les monts Seymour, Grouse et Cypress, trois montagnes situées tout près les unes des autres, sont l’équivalent de notre Bromont ou de notre Saint-Sauveur. Ils y vont les soirs de semaines, car le ski de soirée est offert et que ce n’est pas très loin ou que les abonnements ne sont pas trop dispendieux.

Je m’attendais donc à rider sur « une montagne de semaine » lorsque j’ai visité Seymour un lundi matin. Hey boy! J’ai du revoir mes attentes à la hausse. Leur montagne passe-partout est plutôt l’équivalent de notre Massif de Charlevoix. J’étais sans mot, et aussi un peu jalouse – avouons-le – que les gens de Vancouver aient accès à tout ce beau terrain de jeu en moins de 30 minutes.

capture-decran-2016-12-02-a-16-43-17
Photo Instagram: @mtseymour, quand le soleil est au rendez-vous!

 

Lors de mon passage, le ciel était très lourd et les précipitations ressemblaient à de la slush qui tombait du haut des airs (Ça a aussi rendue mission impossible ou presque la prise de photos). Pour cette raison, je n’ai pas pu accéder au plus haut sommet de la montagne. Petite déception, mais le jeu en a valu la chandelle quand même.

Dès qu’on descend du télésiège, on s’aperçoit que les pistes de Seymour n’ont rien à voir avec celles d’ici. Ce sont plutôt plein de petits bouts de pistes entrecoupés ici et là par des grand conifères. C’est tellement agréable de voir tous les amas de neige moelleuse entassés dans ces îlots d’arbre. Un peu comme si on se trouvait dans un énorme sous-bois en permanence.

capture-decran-2016-12-02-a-16-46-57
Photo Instagram : @mtseymour

 

Parlant de sous-bois, c’est sans doute là que j’ai eu le plus de fun dans ma journée! À cause de la mauvaise température, la neige n’était pas poudreuse sur les pistes, mais il y avait encore des traces de pow dans les bois. Je ne sais pas pour toi, mais je trouve qu’il n’y a rien de plus exaltant que de zigzaguer entre des sapins bien serrés!

Quand tu rides dans l’Ouest, il faut que tu vois gros. Imagine descendre des sous-bois à pic comme au Massif du Sud, mais durant plus d’une demi-heure. C’est un challenge incroyable et surtout, les nature avec ses arbres géants est de toute beauté.

capture-decran-2016-12-02-a-17-48-19
Photo Instagram : @mtseymour

 

Le mont Seymour a été ma première expérience de ride dans les rocheuses. Je n’ai pas été déçue! Même si la météo n’était pas de mon côté, j’en garde un souvenir plus qu’heureux. Juste d’avoir la chance de parcourir une montagne aussi grosse – et dire que là-bas, c’est vu comme de la petite bière – m’apparaissait irréel. Tout est différent; la neige, la forme des montagnes, les arbres, name it.

À ce moment-là, j’étais déjà en extase et je n’avais même pas encore vu Whistler. C’est peu dire. J’ai compris plus tard que j’avais encore des croutes à manger en matière de snowboard au BC! Je ne t’en dis pas plus, et pour te faire patienter jusqu’à la semaine prochaine, je te laisse sur cette superbe photo qui résume parfaitement ma passion pour la planche à neige LOL!

capture-decran-2016-12-02-a-17-50-40
Photo Instagram : @mtseymour
Suivre Jennifer Blanchette:

Ex-journaliste toujours en quête de nouveaux récits, passionnée de plein air et aventurière dans l'âme. ---> « Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même. On croit qu'on va faire un voyage, mais bientôt c' est le voyage qui vous fait, ou vous défait. » - Nicolas Bouvier

Laissez un commentaire