Mont Nicol-Albert : l’autre géant de la Gaspésie

Classé dans : Randonnée | 0
La vue au sommet du bonhomme sur le mont Nicol-Albert

Du haut de sa tour de roches, le Bonhomme du mont Nicol-Albert vous surveille. Il guette votre ascension jusqu’à lui, prêt à vous offrir son plus beau clin d’œil si vous parvenez à le rejoindre. Une fois les salutations d’usage échangées, vous serez plus que content de profiter de la vue procurée par son époustouflant promontoire.

En effet, le Bonhomme surplombe de quelques 800 mètres la très sauvage Réserve faunique de Matane, en Gaspésie. Mais attention ! S’il accepte de partager son trône avec vous, c’est par le silence que le Bonhomme répondra à vos exclamations contemplatives.

La vue au sommet du bonhomme sur le mont Nicol-Albert

Le fameux Bonhomme n’est rien d’autre qu’un amas de pierres ayant la forme d’un visage humain. Sculptée par le vent au fil du temps, cette colonne de roches donne l’impression qu’elle vous regarde avec un œil à demi-fermé, la tête penchée sur le côté. Cette « curiosité géologique », comme la nomme les responsables du sentier international des Appalaches, mérite largement toutes les gouttes de sueur que vous laisserez tomber durant votre montée.

Si vous n’arrivez pas à voir le visage sur le coup, ne vous en faites pas. C’est en regardant mes photos quelques jours plus tard que l’évidence m’a sauté aux yeux !

Le bonhomme est un amas de pierre sculpté par le vent qui représente un visage humain

Seuls les plus courageux accèdent au Bonhomme. Pour marcher sur son étroite crête vertigineuse, vous devrez redescendre d’environ 90 mètres. Descendre après une montée des plus abruptes peut sonner comme un répit. Pas dans ce cas-ci. Il s’agit plutôt d’un exercice de décalade, le harnais en moins. L’inclinaison de la pente donne la frousse et c’est pendu à bout de bras sur une corde que vous parviendrez à rejoindre le Bonhomme. Conseil d’amie : ne faites pas cette descente avec vos sacs. Laissez-les plutôt à l’intersection où se trouve le chemin pour rejoindre le Bonhomme.

La descente de 90 mètres pur atteindre le bonhomme au mont Nicol-Albert

De cascades en cascades

L’ascension du mont Nicol-Albert, à ne pas confondre avec son très populaire cousin le mont Albert, est considérée comme l’une des randonnées d’une journée les plus difficiles et techniques au Québec. Avec un dénivelé de 750 mètres à gravir en seulement 6 km (12,4 km aller-retour), on peut comprendre pourquoi. L’astronaute Julie Payette en a d’ailleurs fait son terrain d’entraînement de prédilection.

À mon humble avis, ce sentier devrait aussi porter le titre du plus grandiose. Durant la montée du mont Nicol-Albert, vous croiserez d’innombrables chutes d’eau, dont 3 au débit et à la hauteur fort impressionnants. En prime, vous pourrez vous baigner dans chacune des piscines formées naturellement au pied de ces géantes cascades.

Les chutes d'eau qui longent le sentier du mont Nicol-Albert

Les 3 premiers kilomètres de la montée s’effectuent en longeant la rivière Cap-Chat et le ruisseau Beaulieu. À chaque tournant, le panorama devient de plus en plus impressionnant et l’appel de la baignade de plus en plus fort.

Les randonneurs peuvent se baigner dans les nombreuses chutes de la randonnée de Nicol Albert en Gaspésie

Si vous préférez grimper au sec, gardez la trempette pour le retour. 200 mètres avant de rejoindre le camping Petit-Sault (le point de départ du sentier) se trouve une magnifique petite chute en forme de fer à cheval. La rivière, qui adopte la même forme, est surplombée par un pont duquel les plus téméraires peuvent sauter. Sinon, la berge en roches lisses se prête bien à la descente vers l’eau glaciale.

La chute qui débute le sentier du mont Nicol Albert en Gaspésie

D’arbres en arbres

La seconde moitié de votre randonnée se déroule sous la cime des arbres. La forêt qui peuple le mont Nicol-Albert est magnifique et parfois bien escarpée. Vous pourrez gravir les sections les plus abruptes grâce aux cordes attachées dans ces passages.

Dans le dernier kilomètre de votre ascension, quelques beaux points de vue s’offrent à vous. Entre autre, vous pourrez mesurer du regard la falaise sur laquelle se trouve le Bonhomme. À première vue, on dirait qu’il est impossible que vous traversiez le vertigineux col qui se dresse entre vous et l’autre versant de la montagne. Je vous confirme que oui, et que vos efforts seront bientôt bien récompensés !

Vue du mont Nicol-Albert en Gaspésie

Pour les quelques randonneurs qui sillonnent ce sentier bien méconnu, le véritable sommet du mont Nicol-Albert se trouve au Bonhomme. La vue y est à couper le souffle. Vous apercevez en contrebas la sinueuse rivière Cap-Chat et au loin, les majestueux pics rocheux des chics-chocs.

N’empêche que pour votre satisfaction personnelle, je vous invite à marcher la centaine de mètres qui vous sépare du sommet géologique de ce mastodonte de roche. Malheureusement, ce pic culminant à 890 mètres propose une vue obstruée par les arbres.

Sommet du mont Nicol Albert dans la réserve faunique de Matane

Le retour s’effectue par le même chemin.

Bon à savoir :

Distance :12,4 km aller-retour (linéaire)

Durée :Environ 6 heures

Dénivelé :745 mètres

Localisation : Réserve faunique de Matane, en Gaspésie

Frais d’accès :Accès gratuit à la Réserve, mais prévoir un frais d’accès à la ZEC de la rivière Cap-Chat

Pour s’y rendre : Depuis Montréal, roulez jusqu’à Cap-Chat en Gaspésie. Depuis la route 132, tournez à droite sur la rue des Fonds. Suivre les indications pour la ZEC de la rivière Cap-Chat. Lorsque vous croisez l’embranchement en Y, gardez la droite. La rue des Fonds deviendra la rue des Érables. La ZEC se trouve 10 km plus loin. À la guérite de la ZEC, poursuivez sur la route 1 pour 28 km. Le départ du sentier se trouve au camping Petit-Sault.

Hébergement : Plateformes pour tentes et lean-to au camping Petit-Sault. Frais de 5,75$ / personne à prévoir.

Chiens admis : Oui

Suivre Jennifer Blanchette:

Ex-journaliste toujours en quête de nouveaux récits, passionnée de plein air et aventurière dans l'âme. ---> « Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même. On croit qu'on va faire un voyage, mais bientôt c' est le voyage qui vous fait, ou vous défait. » - Nicolas Bouvier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *